icone retour page blog Retour
photo La place de la publicité OOH dans la smart city: la ville intelligente est une ville qui communique

La place de la publicité OOH dans la smart city: la ville intelligente est une ville qui communique

par Admin , le 24/06/2021

La publicité OOH (Out-Of-Home) anime le paysage urbain en contribuant positivement au dynamisme de l’activité économique. Elle participe à rendre les villes intelligentes et innovantes en récoltant des données disponibles (Open Data) et en construisant des écosystèmes qui concourent activement à l’amélioration des services pour les citoyens.

Par nature, la ville intelligente est un réseau de connexions reliant les personnes, les données et les objets dans le but d’anticiper de nouveaux comportements, de créer de nouvelles initiatives et de fournir des informations pertinentes aux citoyens.

Nous vous proposons de découvrir comment et pourquoi la publicité OOH façonne des villes plus intelligentes.

1. Qu’est-ce que la smart city ?

Traduite communément par ville intelligente, la smart city englobe une pluralité d’évocations : ville numérique, ville connectée, ou encore ville innovante. Elle emprunte également les traits d’une ville humaine, sociale, collaborative, participative, inclusive, écologique, durable, green.

Ce continuum d’éléments a mené le Professeur Dr. Rudolf Giffinger, expert en recherche analytique sur le développement urbain et régional, à proposer en 2007 six leviers de prédilection qui réunissent des objectifs digitaux, financiers, environnementaux et humains. 

Selon  lui, la ville intelligente est la ville innovante (smart economy), qui investit dans la formation (smart people), est administrée efficacement (smart governance), offre une qualité de vie favorisant bien-être et lien social (smart living), sauvegarde l’environnement (smart environment) et promeut une mobilité durable (smart mobility).


 

2. Les types de services innovants clés pour une smart city ? 

Parmi les groupes d’expertise innovants qui animent une smart city, on retrouve :

- Smart Grids ou Réseaux Electriques Intelligents (eau, électricité, déchets, télécoms, transports…) qui ont pour principaux acteurs les opérateurs de réseau, les autorités locales et les consommateurs. Le but est de préserver les ressources naturelles.

- Smart Buildings ou Bâtiments Intelligents ou Equipements urbains qui ont pour principaux acteurs les acteurs du BTP, les collectivités, les opérateurs de réseau et les utilisateurs. Le but est de favoriser l’économie énergétique.

- Smart Mobility ou Services d’aide à la mobilité et à la logistique urbaine qui ont pour principaux acteurs les fournisseurs de solutions numériques, les opérateurs télécoms, les opérateurs de réseau, les constructeurs automobiles et les utilisateurs. Le but est d’optimiser et fluidifier les déplacements.

- Open Cities ou Accessibilité des données publiques qui ont pour principaux acteurs les collectivités locales et les utilisateurs. Le but est de mettre à disposition les données publiques (Open data) pour un usage marchand ou citoyen ainsi que les informations urbaines produites par les « end-users » (user-generated content).

Le constat est clair, aujourd’hui la majorité des services urbains innovants proposés sont liés à la mobilité et les domaines sont nombreux : navigation urbaine, gestion de la congestion urbaine, optimisation de la consommation de carburant (du kilométrage), réduction des émissions de CO2, co-voiturage, location de parkings, géolocalisation, transport multimodale, et bien d’autres encore. PTV Group fait partie des rares acteurs des mobilités qui détiennent la technologie en capacité d’agir autant sur l’optimisation des déplacements de personnes que de marchandises. Ses solutions logicielles présentent l’avantage crucial d’aligner objectifs économiques et environnementaux.

3. L’OOH, vecteur de communication, de lien social et de services liés à la mobilité.

La ville intelligente est une ville qui communique. Dans ce contexte, l’OOH (Out Of Home ou publicité extérieure) est bel et bien un acteur inattendu de la mobilité en ville. 

Ce métier a toujours su faire preuve d’innovation : il s’est fortement digitalisé et est inhérent aux infrastructures (transports en commun, abribus, aéroports, …) et donc à l’urbanisme et aux mobilités dans leur ensemble.

De par le fort maillage de son réseau, le média OOH constitue un appui des opérateurs de la mobilité en mettant à disposition des services, des informations ou encore des activités divertissantes aux habitants. Ses infrastructures permettent d’offrir un média de rue connecté, interactif, présent de façon uniforme sur tout le territoire. Il est un facilitateur de la smart city mais aussi un acteur

Les infrastructures de la communication extérieur soutiennent de nombreux sujets liés à la smart city. Ex. capteurs de qualité de l’air, végétalisation des toits des abris de bus, diffusion de messages d’urgence, communication d’infos locales sur l’environnement/la citoyenneté, mise à disposition de l’art/la culture dans la rue, via les écrans digitaux… nous parlons ici d’un média partenaire des villes qui met à disposition du citoyen des services innovants issus de la smart city.

L’OOH a les moyens de faire de la Rue une expérience sociétale au service de l’interaction et du partage. 

Concevoir l’expérience de la rue, non pas uniquement comme un canal de déplacement anonyme, rapide mais comme un vecteur propice à créer du lien social : ce projet s’inscrit totalement dans la conception de la ville de demain inclusive et connectée.

4. La donnée au coeur des villes intelligentes

L’Open Data représente une réelle opportunité de faire de la ville un endroit plus attrayant et intelligent. Les entreprises qui mettent la technologie et l’analyse des données au service de la création de plus d’engagement entre la ville et les citoyens dynamisent la smart city. 

Ainsi, les acteurs de l’OOH qui vont au-delà de leurs activités strictement publicitaires, et qui font de la data une partie intégrante de leur approche média ont la possibilité de proposer des services qui construisent les villes intelligentes. C’est le cas des études sur la mobilité développées par Adriver Group durant la crise sanitaire afin de délivrer des messages pertinents et significatifs tout en garantissant un taux d’attention très élevé En agrégeant les données en Open Source issues de l’INSEE, CEREMA ou encore d’Opendata.paris.fr (gouvernance intelligente), la régie Adriver a su affiner son analyse pour générer une com° proche des préoccupations des Français.

Cette multiplicité des données issues de la Big Data exige par ailleurs une expertise pour extraire les informations anonymes pertinentes et exploitables. C’est la raison pour laquelle les entreprises sont appelées à nouer des partenariats stratégiques avec des experts divers proposant des services très spécifiques.

5. Un écosystème de partenariats pour des villes plus intelligentes et durables

Aujourd’hui, le fait d’offrir un bouquet de services à travers des solutions intégrées aux services publicitaires pour le bien-être social permet de transformer et valoriser l’espace urbain. Dans ce contexte, les entreprises OOH qui développent un écosystème de partenaires en s’associant à des entreprises capables de fournir des technologies de pointe, concourent activement à la construction des villes intelligentes. C’est le cas d’Adriver Group qui a déployé un partenariat avec PTV Group, leader mondial des solutions logicielles d’optimisation et de planification des mobilités des personnes et des marchandises. 

« La création du partenariat avec une entreprise telle que Adriver fût totalement inédite pour PTV qui a alors joué le rôle décisif de fournisseur de données. » Jean-Baptiste Dupré, Ingénieur commercial PTV France.

En effet, à travers cette collaboration, PTV met à disposition d’Adriver les données issues de ses 2 expertises à savoir : la mobilité des marchandises où la puissance de ses algorithmes permet par exemple la reconstitution des itinéraires des véhicules « pubés » ; et la mobilité des personnes qui permet d’enrichir chaque trajet avec de la donnée Traffic. L’objectif étant de valoriser le temps de trajet de ces mêmes véhicules grâce à un suivi qualitatif et quantitatif.

« Concrètement, nous analysons pour Adriver chaque trajet des véhicules « pubés », pour ensuite l’enrichir avec de la donnée trafic brute. Cette donnée brute permet à Adriver la construction d’indicateurs de performance précieux pour leurs clients annonceurs à l’heure d’évaluer l’impact publicitaire (ODV). La synergie de nos expertises est mise au service du client. » Jean-Baptiste Dupré, Ingénieur commercial PTV France.

De même, Adriver Group s’inscrit dans une dynamique activement responsable visant à rendre les villes plus durables à travers des partenariats avec des sociétés de transport et de services, acteurs majeurs des dynamiques locales. « Aujourd’hui, la Data que l’on met à disposition des sociétés de transport leur permet de réduire les retours à vide et d’optimiser les temps de trajet, ce qui permet d’avoir un impact carbone plus faible. Nous travaillons d’ailleurs uniquement avec des sociétés de transport qui ont signé la charte « Objectif CO2 » déclare Hadrien de La Tour, fondateur d’Adriver Group.