icone retour page blog Retour
photo L’évolution de la mobilité des Français durant l’année 2020

L’évolution de la mobilité des Français durant l’année 2020

par Admin , le 02/04/2021

La crise sanitaire a transformé les habitudes de consommation et a influencé les modes de déplacement des Français. Comment le confinement a-t-il durablement impacté la mobilité en France ? Quels sont les modes de transport privilégiés ? 

Adriver Group, régie spécialisée dans l’affichage publicitaire itinérant, a mené une étude détaillée et comparative des flux de mobilité des Français durant les périodes de confinement. En voici les grandes lignes :

Le premier déconfinement, une reprise progressive et marquée du trafic routier

Le déconfinement de mai 2020 s’est traduit par une reprise progressive et marquée du trafic routier en France, au-dessus des moyennes habituelles pré-confinement, pour les particuliers comme pour les poids lourds. Cela s’explique en partie par le fait que les Français sont plus favorables à circuler en voiture pour éviter les zones à risque possibles comme les transports en commun. 

En région : 

Sur un échantillon de 6 grandes villes de province sélectionnées, Bordeaux, Lyon, Nantes, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulouse, on constate en effet une hausse du trafic routier durant le déconfinement par rapport à ce qu’on pouvait relever avant le confinement, similaire à ce qu’il s’est passé sur l’ensemble de la France. Ces villes étant plus adaptées à la circulation en voiture qu'à Paris, les habitants se sont moins tournés vers des solutions alternatives.
 

                               
 

À Paris : 

Le trafic routier à Paris fait par ailleurs figure d’exception. À l’inverse de ce qu’il se passe dans le reste de la France, nous constatons que les Parisiens ont utilisé, en moyenne, la voiture 5% de moins qu’avant le confinement. Cela s’explique par l’utilisation de moyens de transport alternatifs : marche à pied, vélos, trottinettes ou encore par le fait que le télétravail ait été mis en place par beaucoup d’entreprises.

Les vélos et trottinettes électriques gagnent du terrain

Seulement 37% des utilisateurs des transports en commun étaient sûrs de les exploiter de nouveau pendant la période de déconfinement. Sur la base de compteurs de vélos afférents à la Ville de Paris, le nombre de vélos a augmenté avec des pics à 1.5X ce que nous pouvions observer pendant la grève lors de la rentrée 2020.

                             

 

Nous pouvons affirmer que les tendances observées après le premier confinement vont perdurer lors du second déconfinement avec de plus en plus de modes de locomotion alternatifs dans les villes françaises.  Alors qu’habituellement le marché du vélo augmente de 10% chaque année, la progression a été fulgurante en 2020. Rien qu’entre mai et juin, les ventes ont explosé de 117% (avec des situations de pénuries sur certains modèles). La méfiance des transports en commun et les aides financières de l’État devraient toutefois continuer d’amplifier cette tendance. Même si l’hiver devrait freiner quelque peu l’utilisation des vélos, le succès des deux roues ne faiblit pas. Le constat est le même pour les trottinettes électriques.
Face à ces changements de comportements, des stratégies de communication sont à repenser pour les marques avec l’émergence de supports d’affichage extérieur mieux adaptés aux déplacements quotidiens. Découvrez comment anticiper ses prises de parole en période de déconfinement.